Acheter un condo, est-ce un bon investissement?

Ces dernières années, on a vu plusieurs projets de condos lever de terre à Montréal. Avec une offre aussi abondante, on est tenté de se dire que c’est le bon moment d’acheter! C’est sans doute vrai, mais pour que votre coup de cœur soit aussi un coup réussi en termes d’investissement, il faut savoir s’y prendre… Alors, prenez le temps d’étudier la question.

Moins cher qu’une maison

Le coût d’achat d’un appartement en copropriété est moins élevé que celui d’une maison individuelle dans un secteur donné. Par exemple, dans Rosemont–La-Petite-Patrie, le prix médian des unifamiliales s’établissait à 435 000 $ au début 2017, comparativement à celui des appartements en copropriété, qui était de 304 000 $ . En optant pour un condo, vous faites le choix de payer moins, ce qui vous permet de respirer un peu.

Article connexe : Maison ou condo : quoi acheter?

Achetez sur plans

Lorsqu’un promoteur annonce un nouveau projet immobilier, il a besoin de fonds rapidement pour lancer la mise en chantier. En achetant en prévente, ou «sur plans », vous êtes en mesure d’obtenir un prix avantageux. De plus, ce prix est verrouillé dès la signature du contrat, si bien qu’une fois la construction finie, au moment d’aménager dans votre condo neuf, celui-ci aura déjà pris de la valeur.

Vérifiez qui est derrière le projet

Prenez le temps de vous informer du promoteur et de la firme d’architectes qui sont derrière le projet. Si leur réputation est bonne et que leurs réalisations précédentes ont eu du succès, le projet attirera de nombreux acheteurs. Donc, en achetant avant tout le monde, vous verrez la valeur de votre investissement augmenter en même temps que la popularité du projet. D’autant plus qu’un condo dans un immeuble de qualité, conçu par des professionnels reconnus, prendra immanquablement de la valeur à long terme.

Article connexe : Enfin un projet de condos pour les familles montréalaises

Choisissez un quartier en plein essor

Le prix des propriétés est moins élevé dans les marchés qui ne sont pas encore arrivés à maturité. Et les projets de construction y sont souvent plus nombreux. En fait, un choix stratégique serait un quartier voisin d’un quartier « hot », comme Rosemont–La-Petite-Patrie est voisin du Plateau Mont-Royal. Ainsi, vous aurez un meilleur prix à l’achat et vous bénéficierez d’une prise de valeur plus rapide.

Article connexe : Rosemont : un environnement familial et une vie de quartier riche

Comparez l’offre dans le secteur

Pour évaluer si l’appartement en copropriété qui vous plait est une bonne affaire, vous avez intérêt à comparer le prix au pied carré de différents projets dans le même secteur. Cet exercice vous permettra de valider si votre projet coup de cœur est offert à sa juste valeur marchande.

Article connexe : Enfin un projet de condos pour les familles montréalaises

Surfez sur l’offre et la demande

On parle d’un marché d’acheteurs quand l’offre immobilière est abondante et que les acheteurs ont le choix et un plus grand pouvoir de négociation. À l’inverse, la rareté crée un marché favorable aux vendeurs, ce qui pourrait bien être votre situation dans quelques années.

Parmi les facteurs qui ont un impact positif sur le marché de la revente, on retrouve un faible taux de chômage ainsi que l’immigration et les investissements étrangers. Des facteurs pour lesquels Montréal affiche une performance plus qu’honorable, ce qui devrait vous rassurer sur votre investissement

Acheter à Montréal? Mais oui, c’est possible!

Le prix des propriétés est moins élevé dans les secteurs qui ne sont pas encore complètement revitalisés comme le quartier Rosemont. Par exemple, le nouveau projet de condos Cité Angus offre des habitations spacieuses de deux étages avec trois chambres fermées et deux salles de bain complètes à partir de 322 509$ + taxes. En savoir plus sur ce projet.

Contactez notre bureau des ventes

Afin de prendre rendez-vous avez un conseiller du bureau des ventes, remplissez le formulaire suivant ou appelez-nous au (514) 600-2941.

Adresse
2600 rue William-Tremblay, suite 118